Header
   
ACTIVITE ECONOMIQUE

 

Consultez le listing des commerçants mandréens

 

 

La Marinière

La friche de La Marinière est enfin appelée à disparaître pour céder la place à une résidence de tourisme 3 étoiles associée à un centre de balnéothérapie.

Le projet a fait l’objet d’une présentation publique le 23 octobre à la population mandréenne et notamment aux habitants du Pin-Rolland qui l’ont très largement apprécié.

Le permis de construire déposé fin septembre porte sur une résidence de tourisme de 163 appartements avec une piscine en plein-air et sur un centre de balnéo équipé de spa, de sauna, d’espaces « bien-être ». La conception architecturale, laissant un espace central ouvert et paysager, a été particulièrement soignée. Elle rappelle un navire de croisière avec sa proue et ses différents ponts, se déclinant à partir d’un niveau R+1 au plus près de la mer, puis montant à un niveau R+2 et se limitant à du R+3 en bout, alors que le zonage du PLU permet d’aller jusqu’à du R+4, afin de permettre une meilleure intégration dans le site, préservant la pinède et la vue sur celle-ci.

Bien entendu les directives de la municipalité ont été prises en compte : parking en souterrain, pas de restaurant ni de commerce afin de privilégier le tissu commercial existant, strict respect de l’Espace Boisé Classé, intégration des normes de haute qualité environnementale, création d’emplois (une trentaine) majoritairement locaux, ouverture des installations de balnéo aux mandréens, garanties quant à la pérennité du caractère touristique de la résidence, …

Gage de sérieux, ce sont la société ODALYS (2ème groupe national) qui gérera la résidence de tourisme et le Groupe RECREA qui aura la charge de la balnéo (une trentaine d’équipements en France).

Il ne reste plus qu’à espérer que ce projet qui allie esthétique architecturale, intégration dans le site, retombées économiques et création d’emplois, pourra aller à son terme faisant enfin disparaître d’un des plus beaux sites de notre littoral cette hideuse friche à l’abandon.

 

L'activité économique de Saint-Mandrier est liée à la mer.

Si la presqu'île n'est plus, comme autrefois, principalement habitée par des pêcheurs, la tradition maritime se perpétue : la Marine Nationale est très présente, deux chantiers navals sont implantés sur la presqu'île, et la navigation de plaisance s'y est fortement développée.

Le PAM

Lundi 20 décembre, en présence du Préfet Maritime, des Viceprésidents de l’agglomération et des entreprises travaillant déjà sur le site, Hubert FALCO, Président de l’agglomération, a signé avec les entreprises COUACH-VIAL et NAUTOR SWAN INTERNATIONAL, les conventions leur permettant de s’implanter pour une durée de 30 ans sur le Parc d’Activité Marine de Saint-Mandrier.

Ces conventions autorisent les sociétés à exercer leur activité de réparation navale de grande plaisance (voiliers et yachts de 10 à 15 mètres). Elles devront pour cela investir 4 millions d’euros de matériel (Equipements des hangars, lève bateau etc.). TPM de son côté devra effectuer des travaux d’aménagement actuellement en

étude, en appel d’offre ou en réalisation, pour un montant de 28 millions d’euros. Il s’agit notamment de la réhabilitation des réseaux, des hangars, de la construction

d’une fosse de halage, d’un ponton pour 15 bateaux, d’un brise clapot.

Ces équipements devraient être opérationnels au 2nd semestre 2012, date à laquelle les entreprises pourront démarrer leur activité.

Dès le mois de janvier 2011, les entreprises prendront possession des bâtiments pour les aménager et la société VIAL a prévu de transférer son siège social à Saint-

Mandrier, prouvant ainsi l’intérêt porté à ce projet. 110 emplois directs seront créés dans un proche avenir, sans compter les emplois indirects (sous-traitant) qui

évolueront en fonction de la charge de travail. Mais le PAM s’étend sur 15 hectares, avec 35.000 m² de surface bâtie, dont 5 hectares en bien propre de TPM.

D’autres entreprises sont en cours d’installation et viennent ainsi rejoindre TMI qui est la 1ère entreprise ayant rejoint le site. Ces entreprises sont SNS Voilerie qui occupera 400 m² d’atelier et de bureau dès le mois de janvier, IGUAZU, constructeur de ponts de bateaux en teck qui occupera 300 m² de hangar à l’entrée du site en mars 2011.

D’autres projets sont à l’étude qui devront voir le jour dans le courant de l’année. Ce projet de reconversion a nécessité de nombreux mois d’étude, et de procédures administratives. Il est aujourd’hui, avec ces signatures, devenu une réalité, et nous n’avons plus qu’à lui souhaiter : « bon vent, bonne mer» , comme aux bateaux

qui seront bientôt accueillis. Nous n’oublierons pas non plus que ce projet qui a été le 1er projet d’intérêt communautaire voté en assemblée, ne peut se réaliser qu’avec la solidarité des communes de l’agglomération et la volonté de son Président de développer l’activité dans notre territoire, qu’il en soit remercié.

Port et plaisance

L'activité qui a longtemps régné dans la baie de Saint-Mandrier était tournée vers la mer, notamment avec une population d'émigrés italiens qui venaient le l'ïle de Procida (face à Naples) et qui pratiquaient la pêche mais aussi avec le transport par voies maritimes du sable à l'aide des célèbres tartanes. Remodelé dès 1965, le port a été terminé en 1968. Les vieux appontements en bois ont été remplacés par une douzaine d'appontements en béton. Aujourd'hui, il offre un abri sûr à près de 734 bateaux de plaisance (dont 100 de passage) et de pêche. La navigation de plaisance joue un rôle de plus en plus important dans la cité mandréenne. Economique d'abord, puisque plusieurs activités de réparation, d'entretien, de vente et de location de bateaux ont vu le jour autour du port. Sportive, avec l'installation de deux sociétés nautiques et enfin ludique avec la création en 1987 d'une école de voile.

Il faut aussi noter la présence de la Société Nationale de Sauvetage en Mer, qui a fait du port de Saint-Mandrier une de ses bases de départ pour sa vedette de sauvetage.

Cet ensemble portuaire est géré depuis 1983 par la Chambre de Commerce du Var. Aujourd'hui les lavoirs ont disparu des quais, les tartanes ont cessé d'exister et le nombre de pêcheurs a hélas diminué. Toutefois, pour permettre à ces derniers de vendre sur place leur pêche, une halle de vente a été construite sur la place du village.

International Marine Services est implanté à Saint-Mandrier depuis 11 ans. Une équipe d'environ 40 personnes travaille sur ce site: construction navale mais aussi réparation et rénovation de yachts de luxe, de bateaux de grande plaisance, avec une clientèle en grande majorité internationale.

IMS 04 94 30 54 94 / fax 04 94 30 52 08

Site Internet : http://www.i-m-s.fr

Port Pin Rolland a une double activité. D'une part une activité de réparation navale : voilerie, schipchandler, mécanique, électricité, menuiserie, peinture… et, d'autre part la vente de bateaux neufs et d'occasion (concessionnaire Dufour pour la Méditerranée). Ce chantier naval est constitué d'un port privé pouvant accueillir jusqu'à 400 bateaux à flot et 200 bateaux à terre.

Groupe PONCIN - Port Pin Rolland 04 94 94 61 24

fax 04 94 06 13 27.

 

 

Haut de page